Approchez Mesdames et Messieurs!

Darling, how about going on vacation to Switzerland!? Londres, 1852. Dans la capitale anglaise, un show est donné tous les soirs à l’Egyptian Hall. “Le spectacle du Mont-Blanc” imaginé par l’écrivain et showman Albert Smith présente pour la première fois la montagne comme un lieu d’intérêt touristique. Pas moins d’un million de londonnien∙ne∙s découvrent les Alpes suisses à travers ces représentations qui furent à l’affiche pendant 7 ans. Au Musée du Jeu, l’exposition “Albert Smith. Le spectacle du Mont-Blanc” retrace les composantes d’un succès marketing.

Texte: Katia Meylan

Oui, marketing, et c’est même indirectement l’une des raisons pour laquelle l’exposition trouve sa place au Musée du Jeu. En effet, de ses voyages entre l’Angleterre, la France et la Suisse, Albert Smith tire non seulement un show, mais imagine toute une diversité d’objets promotionnels – et notamment des jeux. D’abord mise en scène au Museo Nazionale de la Montagna à Turin, l’exposition est désormais accueillie à la Tour-de-Peilz, grâce à une collaboration entre les deux institutions.

Photo: Céline Michel

Au travers de textes, d’illustrations, d’objets originaux et d’une reproduction de l’Egyptian Hall, on entrevoit à quel point “Le spectacle du Mont-Blanc” était grandiose. Le théâtre apparaît dans des atours de chalet suisse, le programme du show était imprimé sur des éventails en papier qu’on distribuait aux spectatrices… on nous dit même qu’Albert Smith entrait en scène sur une luge tirée par des Saint-Bernards! Dans le fond du théâtre, des illustrations réalisées par William Beverly, compagnon de voyage de Smith, étaient projetées telles des “ancêtres du Powerpoint”, plaisante Ulrich Schäder, directeur du musée.

Les illustrations de Beverly ont servi pour la plupart des goodies que l’on peut admirer dans l’exposition: une lanterne magique sur verre, un peep show didactique qui permettait aux enfants d’observer, à travers une lentille, une reproduction miniature du théâtre, ou encore un jeu de l’oie dont les règles s’amusent à coller au périple romancé de Smith: de la première case à Londres jusqu’à la case gagnante du sommet du Mont-Blanc, les joueur∙euse∙s revivent Paris, Genève, le col du Grand-Saint- Bernard, Chamonix, sans oublier la fameuse ascension.

Ce “merchandising alpin” constitue une imagerie de clichés qui contribuèrent à populariser le tourisme en Suisse auprès des Anglais au début du 20e siècle.

Ainsi, le Musée du Jeu s’applique comme de coutume à résonner avec un sujet d’actualité: la question de l’accès aux lieux naturels et historiques au tourisme de masse.

Photo: Céline Michel

 

Nouvelle exposition permanente
Le Musée du Jeu entamera dès mi-2019
un processus de renouvellement de son
exposition permanente; la scénographie,
imaginée par Lorenzo Greppi, sera ancrée
dans notre siècle, conçue dans l’optique
d’offrir au public une expérience ludique.
La commune de la Tour-de-Peilz envisage
de revaloriser son château et par là même,
le lieu permettra au musée d’accueillir plus
aisément les expositions temporaires.

 

Albert Smith. Le spectacle du Mont-Blanc
Du 23 novembre 2018 au 8 septembre 2019
Musée Suisse du Jeu, La Tour-de-Peilz

www.museedujeu.ch