Une balade entre statues et théâtre

Le Duc de Brunswick

Pensez-vous connaître Genève et ses statues? Vous serez surpris·es…
Saviez-vous qu’Élisabeth de Wittelsbach, connue sous le nom de l’impératrice Sissi, assassinée à Genève en 1898, avait écrit des poèmes? Étiez-vous au courant qu’elle avait exigé qu’on ouvre ses carnets uniquement 60 ans après sa disparation, qu’elle avait écrit une lettre au futur président de la Confédération helvétique, mais surtout qu’elle demanda à ce que les droits d’auteurs soient versés aux prisonniers politiques les plus méritants? Ou encore, aviez-vous déjà remarqué que le nom d’une femme était inscrit (certes en tout petit, et ce, depuis 2002 seulement!) sur le Mur des Réformateurs?

Texte: Arnaud Huber

Ce ne sont que quelques exemples des nombreux faits, pour la grande majorité (pour ne pas dire ‘tous’), ignorés, que l’on peut apprendre chaque dimanche, de mars à novembre, en suivant les Balades Théâtralisées à Genève. Ces promenades d’environ deux heures commencent à 11h00 au pied du Monument Brunswick et traversent la ville pour terminer à la Treille. Elles font halte devant sept statues qui peuvent paraître anodines. Et pourtant, les acteur·trice·s amateur·trice·s, en costume d’époque, feront vivre celles-ci, avec passion. En plus d’être bien jouées, les représentations sont accompagnées d’explications, alliant ainsi Histoire et théâtre.

On ressent ce plaisir de jouer dans la rue, plaisir probablement amplifié par le fait que les acteur·trice·s sont capables de jouer plusieurs rôles. La raison de cette polyvalence: le créateur du concept souhaitait, pour une plus grande liberté, que les comédien·ne·s puissent aisément se remplacer d’un dimanche à l’autre. Ils·elles sont en effet entre 6 et 10 par représentation, sur un total d’une petite vingtaine.

Daniel Sepe devant le buste d’Henri Dunant. Photo: Christine Strauss

Passionné par le théâtre et les statues, Daniel Sepe, le concepteur du projet, partage des aspects insolites de personnages dont les sculptures sont érigées à Genève, en les mettant en scène à l’aide de Patrick Brunet, professeur de théâtre et auteur des textes, originaux et bien écrits. Le choix des arrêts a été dicté par l’intérêt théâtral et historique des statues.

Le nom de Marie Dentière, Mur des Réformateurs

Les Balades, qui entament leur troisième saison, s’adressent au public francophone de tout âge. Le scénario n’est pas spécialement écrit pour les juniors, mais ces dernier·ère·s sont à même de comprendre et sont les bienvenu·e·s. C’est une façon de (re) découvrir Genève et sept de ses statues, d’une manière innovante et agréable. On ne s’ennuie pas, car les arrêts sont nombreux et l’équilibre est bon entre les parties marchées, explicatives et jouées. Les réservations sont fortement conseillées!

 

 

Balades Théâtralisées
Chaque dimanche de mars à novembre, à 11h devant le monument Brunswick
Réservations et informations sur: 

ww.balades-theatralisees.ch