Donner de la voix

Pour leur nouvelle édition du festival Les Nuits du Monde, les Ateliers d’ethnomusicologie (ADEM) proposent cette année de découvrir les multiples facettes de la voix et de son implication dans l’univers de la musique. Du 8 au 17 novembre le public pourra ainsi découvrir grâce à L’Aventure des voix un large éventail de concerts, de conférences et de moments de rencontre avec les artistes. Derrière ce projet, une idée simple, celle de mettre en lumière le plus expressif de tous les instruments, la voix! 

Texte: Mélissa Quinodoz 

On a peut-être tendance à l’oublier mais la voix occupe une place à part dans le monde de la musique. Pour l’ethnomusicologie, qui se consacre essentiellement à l’oralité, elle est un élément incontournable. Instrument le plus évident, la voix s’appréhende en général dès l’enfance alors que parents et grandsparents entonnent une comptine aux plus jeunes de la famille. La voix permet ainsi de rapprocher mais également de transmettre au fil des générations les chansons typiques d’une culture ou d’une région. D’ailleurs, dans nombre de musiques dites traditionnelles, la transmission du répertoire ignore la partition et repose sur le chant. Voix et musique deviennent ainsi indissociables puisque la seconde ne pourrait dès lors pas exister sans la première. 

ADEM, chant diphonique mongol, Ensemble Huun-Huur-Tu

Pour rendre compte de toute cette richesse vocale, le festival Les Nuits du Monde a donc décidé de mettre en avant des chants venus des quatre coins du globe et, surtout, des techniques vocales extraordinaires et singuliers auxquels nos oreilles ne sont pas forcément habituées. C’est donc un véritable voyage musical auquel nous convie le festival durant deux semaines. « Du chant de l’arc xhosa d’Afrique du Sud au délicat yodel de la baguala andine, des diphonies de Mongolie aux illusions sonores des choeurs sardes, du baroque ornemental du khyal d’Inde du Nord ou du 18e siècle français au tahrir de l’art persan, en passant par les subtiles ambiguïtés vocales et instrumentales du jazz, les ADEM deviennent ainsi le temps du festival des découvreurs de voix! ». 

ADEM, Empreintes vocales persanes, Shadi Fathi – Quatuor Hâfez. Photo: Muriel Despiau

Outre les nombreux concerts proposés, il sera par ailleurs possible d’assister à des rencontres, à des conférences, à la projection d’un film ou encore à des stages. On pourra ainsi découvrir, entre autres, les secrets du chant polyphonique sarde, les charmes de la baguala andine, le khyal ou encore le katajjaniq du Québec arctique. Grâce à ces diverses interventions, le public pourra ainsi aborder encore différemment la question du chant et s’ouvrir à des univers musicaux éclectiques. Une occasion à ne pas manquer pour tous les amateur·trice·s de musiques du monde et, plus généralement, pour tous·tes les fans de découvertes musicales atypiques. 

Festival Les Nuits du Monde, L’Aventure des voix 

Du 8 au 17 novembre 2019 Genève, divers lieux 

Toutes les informations et la billetterie sur www.adem.ch