Festival Assemblage’S: Vivre d’humour et de poésie à Troinex

Le Festival Assemblage’S déploie sa palette d’arts vivants lors d’une huitième édition, du 3 au 6 octobre prochain à la Salle des fêtes de Troinex. Tel un peintre il compose, avec ses couleurs fétiches que sont l’humour, la poésie et la fête, un nouveau tableau empreint de génie.

Texte: Katia Meylan

Ce sont souvent des artistes peu connu·e·s à Genève que l’on découvre en se rendant à Troinex. En effet, Patrick Hess, directeur et programmateur du Festival Assemblage’S, a à coeur d’inviter non pas les têtes d’affiches prisées du moment mais celles et ceux dont le talent, reconnu et même maintes fois primés à l’étranger, ne s’est pas encore frayé un chemin vers nos contrées.

Cinq spectacles pour cette édition 2019, qui apportent chacun leur signature au grand tableau d’Assemblage’S; l’un d’un peu de magie, un autre d’un peu d’absurde, certains avec beaucoup de mots ou sans en user du tout. Quels que soient leurs outils, ils emplissent la scène d’un univers bien à eux.

Les sujets qu’ils choisissent d’aborder sont ceux de tous les jours. Ce qui nous fait rire, ce en quoi on croit ou les évidences qu’on oublie parfois dans la frénésie du quotidien. Ils s’en distancient pour mieux les observer, et parce qu’ils les prennent toujours à contre-pied, évidemment, on rit de tout, même du rire lui-même.

Bodecker & Neander. Photo: Kasia Chmura

Défier le hasard

Avec ses yeux doux et son sympathique accent flamand, le mentaliste Kurt Demey n’a pas besoin d’une tenue de soirée ni d’attirer l’attention sur son personnage pour impressionner le public. Au contraire, les situations qu’il invente mettent les autres en lumière. Dans « Évidences inconnues », joué pour la première fois en 2016 et dont la création a duré deux ans, il laisse le soin au hasard de modeler la trame du spectacle, qui sera ainsi toujours un peu différent. Une idée du contrebassiste Joris Vanvinckenroye, avec qui Kurt Demey travaille pour la seconde fois en véritable duo. Le musicien façonne l’univers musical du spectacle autant qu’il y ajoute une touche décalée. Avec un sérieux comique, il s’éloigne de sa contrebasse pour venir jauger de près ce qui se passe au centre de l’action, participer sans en avoir l’air.

Kurt Demey, en jouant avec des cartes, des métronomes, du bric-à-brac, du sable qu’il répand partout mais surtout avec les coïncidences, nous questionne sur ce que l’on croit et ce que l’on aimerait croire. Il réveille notre désir de voir le sens caché des choses. « Nos cinq sens ne sont pas assez puissants pour comprendre la réalité », affirme-il, en ajoutant qu’il est un menteur, comme tout illusionniste… « et peut-être qu’en mentant je raconte plus que la vérité, qui est assez neutre. Grâce à la poésie, on commence à voir autrement ce qu’on connait ».

Les deux artistes de la compagnie Rod Boom ouvriront le festival le jeudi 3 octobre à 20h30.

Masterclass du rire

Le lendemain vendredi 4 octobre, un autre accent flamand prendra la relève. Jos Houben, dans une conférence intitulée « L’Art du rire », abordera ledit sujet tel un chercheur, extravagant, dont on admirerait la capacité de showman, mais un chercheur averti. Construit à la manière d’une masterclass, le spectacle contient les éléments anthropologiques et philosophiques nécessaires à instruire le public par le rire.

Dans un discours très gestuel, Jos Houben dissèque le rire sous toutes ses formes: physique, en expérimentant les diverses positions du rieur; psychologique, en tentant d’analyser les comportements de qui fait rire ou de qui rit, ses motivations et la nature de son amusement; sonore enfin – et pour notre plus grand plaisir –, car même si imiter les fous-rires ou autres gloussements a été largement exploité par les comiques, on pourra constater que c’est la meilleure manière de les propager!

Décalage

Pour continuer à travailler ses abdominaux – ou ses zygomatiques, selon les types d’hilarité –, le public aura l’occasion d’assister à un second spectacle dans la même soirée.

Seul en scène lui aussi, à rebours des sketches où les répliques fusent en rafale et où l’ironie et les vannes prévalent, Monsieur Fraize fait face au public. Silencieux et bougeant inconfortablement, tantôt très souriant, tantôt emprunté. Il incarne un personnage qui semble souffrir un peu de se trouver dans cette société-là, à laquelle il est de toute évidence inadapté. Soucieux de bien faire, il finit par se jeter à l’eau, avec des punchlines de timide qui en disent long.

Le comédien crée dans les années 2000 ce personnage avec lequel il débute en Bourgogne dans un café-théâtre ambulant. C’est en 2011 qu’il se fait connaître du grand public en surprenant les jury et le public de l’émission « On n’demande qu’à en rire » diffusée sur France 2.

Il amène aujourd’hui à Troinex son spectacle qui dévoile un univers d’une grande sensibilité où s’entremêlent les non-dits et la cruauté du quotidien.

Hier et aujourd’hui

Leur compagnie existe depuis plus de dix ans, leur art depuis deux cents ans, si on les compare au premier « Pierrot » français. Du « Déjà vu? » donc? Pourtant, non. Les deux mimes de la Compagnie Bodecker & Neander puisent dans les richesses de leur discipline, mais aussi dans leur imagination et dans le présent pour continuer à surprendre leur public.

Chapeau haut-de-forme et béret, maquillage blanc, violon, balles de jonglage et rideau noir, les accessoires semblent bien venir du siècle dernier. On retrouve avec nostalgie toute une époque – vécue pour certain·e·s, rêvée pour d’autres. Certaines techniques, indémodables, ont fait leur chemin avec les artistes; la précision du théâtre de geste, les surprises renouvelées du théâtre noir, les évolutions de l’éclairage. Et qu’en est-il des histoires que les deux compères racontent? Un duo fusionnel ou belliqueux, des jalousies, des réconciliations… des histoires de la vie de tous les jours, somme toute, d’aujourd’hui ou d’hier.

Cela fait quelques temps que Patrick Hess souhaitait accueillir Bodecker & Neander, partenaires du légendaire Mime Marceau, au Festival Assemblage’S. Au cours d’un été entre l’Allemagne et la Pologne et un automne qui passera par l’Italie, les artistes feront bien cette année un détour par Troinex le samedi 5 octobre à 20h30.

Cie Circoncentrique

Un mouvement raconté

Le dimanche après-midi, comme à son accoutumée, le festival dédie sa journée aux familles en invitant des artistes qui plaisent tant aux adultes qu’aux enfants. Ce sera sans aucun doute le cas de « Respire! », un spectacle de cirque contemporain de la compagnie Circocentrique. Créé il y a huit ans, « Respire! » a beaucoup tourné dans la région et en Europe, avant de revenir en résidence à Nyon au début de l’année 2019. Dans leur « petit voyage avec des objets ronds », les acrobates Alessandro Maida et Maxime Pythoud observent les effets de la respiration sur les sentiments. Et les effets d’un marathon sur la respiration, accessoirement! On pourrait croire que les deux amis flottent au-dessus de leur boule et volent dans leur roue Cyr mais c’est un véritable tour de force qu’ils réalisent. Complémentaires, « Maxime est la force brute, Alessandro le mouvement et la poésie », et avec cela ils nous font vivre une aventure rythmée au bord du vide.

Dans ce périple les accompagne également la musique originale de la compositrice Lea Petra. La mélodie au piano prend des airs de valse idéaliste à la Amélie Poulain, à laquelle s’ajoutent parfois des percussions, pour devenir une course avec comme des envies de liberté.

Venir au festival, rester au festival!

Côté convivialité, Assemblage’S compte bien être à nouveau à la hauteur de sa réputation: avant et après chaque représentation, le festival prévoit des repas chauds, sans oublier l’option végétarienne, préparés par l’équipe de bénévoles. Des en-cas et des desserts complètent le menu, pour celles et ceux qui souhaiteraient accompagner leur verre d’un apéritif ou leur café d’une petite douceur, pour rester bavarder après les spectacles et profiter encore quelques instants de cette ambiance festive et chaleureuse.

Festival Assemblage’S

Du 3 au 6 octobre

Salle des fêtes de Troinex

Programme détaillé et billetterie: https://assemblages.ch/