Festival de Staël 2018-05-30T15:49:30+00:00

L’été se lève à Coppet

Après avoir fêté le bicentenaire de la mort de sa figure emblématique en 2017, Le Festival de Coppet Madame de Staël accueillera une nouvelle édition dans l’enceinte du Château. Événement majeur sur la Côte, il a pour but  d’associer les arts, proposant ainsi une programmation variée mêlant théâtre, plaidoirie et fantaisie musicale. À découvrir du 19 au 21 juin 2018 au Château de Coppet.

Texte: Sumiko Chablaix

Le festival s’ouvrira le 19 juin avec “Le Souper” de Jean-Claude Brisville, écrit en 1989. Cette pièce en un acte sera interprétée par Miguel Fernandez-V dans le rôle de Talleyrand, Ministre des affaires intérieures, et Thierry Roland dans celui de Fouché, président du gouvernement provisoire après la défaite de Waterloo. Entre manigances et réjouissances , ou comment le sort d’un pays se jouait entre deux protagonistes prêts à user de supercheries, de stratégies et d’arguments fallacieux pour garder le pouvoir et se propulser au sommet.

Cette pièce faite d’intrigue laissera place, le jour suivant, à une plaidoirie de Marc Bonnant, lié au festival depuis de nombreuses années. Elle sera suivie d’une nouvelle création en première mondiale, écrite par Hippolyte Wouters et Dominique De Wolf. “Dors-tu content, Voltaire?” est une pièce fondée sur des faits historiques et dont les  personnages principaux ne sont nuls autres qu’Émilie du Chatelet et Voltaire. Voilà plus de 15 ans que les deux tourtereaux vivent un amour heureux quand Voltaire fait savoir à sa belle par un doux poème que celui-ci redeviendra platonique. Émilie, révoltée, prend un amant, le jeune chevalier de Saint-Lambert, de qui elle tombera enceinte. La situation se complique: le mari d’Émilie, habitant un château avoisinant, ne peut accepter de devenir le père légitime de l’enfant. C’est alors que Voltaire, profitant de la situation, pense faire venir Monsieur de Chatelet à Cirey sous prétexte de discuter d’affaires… Dé-nouement à découvrir avec Stéphanie Leclef, Aïssa Derrouaz et Alain Carré, directeur artistique du festival.

Le troisième jour se déroulera en musique, avec “Mélodies d’exil”, une fantaisie théâtrale et musicale autour des dix années d’exil de Germaine de Staël, entre 1804 et 1814. Partir sur la trace de Germaine, tel est le défi que se sont lancés Raphaëlle Farman et Jacques Gay, chanteur·euse·s lyriques et comédien·ne·s. Ils parcourent le chemin des conquêtes de cette femme passionnée, pour qui la gente masculine n’avait pas de secret. Tout au long de sa vie, elle va séduire, exaspérer, faire souffrir et quitter des hommes à forte personnalité. Parmi ceux-ci, le poète Monti à Milan, Goethe à Weimar, le Conte Orlov à Saint Pétersbourg, Lord Byron à Londres et Benjamin Constant à Coppet. Tous n’ont pas été ses amants mais nul n’a su résister au charme de l’esprit de Germaine. Imaginé à partir des textes de son recueil posthume “Dix année d’exil” et des musiques de grands compositeurs, le spectacle plongera les visiteur·teuse·s dans les intrigues sentimentales de l’Europe du 19e siècle.

L’été se lèvera au Château, et Coppet prendra une teinte de voyage, d’amour et de révolution du 19 au 21 juin.

www.festivaldestael.ch