Éditorial 2018-05-01T17:35:06+00:00

                                                 L’élan

L’Agenda a eu la joie d’accueillir plusieurs nouveau·elle·s rédacteur·trice·s lors des dernières semaines, et les propositions culturelles des mois de mai et juin se laisseront découvrir en même temps que les plumes d’Anaïs Mansouri, Sumiko Chablaix, Victor Comte, Emilie Pellissier et Sandrine Spycher.

Ce doit être l’appel irrésistible de la belle saison qui nous a amené ces passionné·e·s. Ils/Elles vous parlent des dernières propositions théâtrales et musicales de la saison 17-18, des expositions qui traverseront l’été, ou des premiers festivals – dont les plus printaniers ont d’ailleurs déjà commencé! Petit malin, le Cully Jazz notamment a eu une fréquentation explosive, en partie venant d’une envie générale de recommencer à passer les soirées dehors. On souhaite autant de succès aux 44 festivals qui auront lieu en mai-juin dans la région lémanique – notons le chiffre pour le ressortir lorsque l’envie nous prend de nous plaindre qu’il n’y a rien à faire dans le coin.

En découvrant les pages du numéro 73, vous remarquerez une propension à danser. Nous pourrons chercher l’inspiration auprès des danseurs du Ballet National d’Espagne, dont le flamenco fait revivre et mourir « Roméo et Juliette ». Ceux du Béjart Ballet, par leur aisance, nous laisseront  rêver que la danse est à la portée de chacun.
L’impression serait-elle si irréelle, après tout? Voir le quotidien sous une autre facette, l’interroger, le réinterpréter, voilà l’une des capacités des arts. Mais que ce soit à travers un golpe, un grand jeté ou une petite cabriole de joie aux premiers rayons du soleil, la danse existe aussi dans le simple élan d’expression.

Ce ne sera donc pas uniquement à travers des spectacles, mais également par le biais d’ateliers et de rencontres participatives que vous aurez l’occasion d’approcher la danse; l’Arsenic à Lausanne propose tous les mardis une piste d’expression d’une heure, son voisin Sévelin 36 devient Gaga le temps d’un workshop, et la Fête de la danse réitère son don d’ubiquité dans plusieurs villes de Suisse.

Que vous soyez plutôt expo et ciné, ou danse et festival les pieds dans l’eau, emportez L’Agenda sous le bras, arrangez-vous avec la météo et c’est parti pour l’été!

Katia Meylan,
Rédactrice en chef