On veut participer!

Dans ce numéro, on ne tient pas en place! Les articles se bousculent et il n’y a pas de place pour tout le monde. Les propositions des artistes de la région sont toujours aussi nombreuses, et notre enthousiasme est sur la pente ascendante.

Le public lui-même ne reste pas sur le carreau, ni assis sur son siège d’ailleurs. Car les artistes semblent avoir besoin comme d’un petit quelque chose en plus, une touche externe qui impliquerait le hasard dans leurs créations.

Le spectacle du magicien Kurt Demey, qui ouvrira le Festival Assemblage’S, est façonné en partie par cette notion de hasard, qu’il alimente en faisant, comme beaucoup de mentalistes, monter les gens sur scène. Mais cette invitation ne s’arrêtera pas aux spectacles de magie! Des artistes de tous domaines souhaitent partager leur espace avec le public:

Au CPO, les comédien·ne·s de l’Open Mic & Co lui laissent carte blanche en deuxième partie de soirée; Au Théâtre Benno Besson, Georges Grbic l’invite à passer du côté des coulisses lors de sa mise en scène des « Deux Frères »; La troupe d’Opéra-Théâtre lui propose de chanter sur quatre de ses airs, tout comme le Festival Piano & musique de chambre à St-Jean, d’entonner une messe de Schubert. D’autres encore, dont nous ne parlons pas dans les articles mais avons eu écho en réalisant l’agenda par dates, font de même; la Comédie Lyrique Romande fait chanter le Victoria Hall sur des airs connus, et à l’Arsenic, Yan Duyvendak propose à de petits groupes d’interpréter des micro-interventions dans l’espace public.

Alors, à L’Agenda, nous vous invitons à faire de même!

Vous aurez peut-être remarqué que la revue arborait de nouvelles couleurs et que son calendrier avait fait peau neuve. Chères lectrices, chers lecteurs, n’hésitez pas à participer et à nous envoyer des propositions pour faire de L’Agenda votre revue idéale. Que pensez-vous du nouveau calendrier? Quels sujets, quels concours aimeriez-vous découvrir dans les articles? Car le but ultime de la revue est, sinon d’y mettre un ordre, de rassembler toute cette effervescence créative, avant de vous la transmettre sous sa meilleure forme!

Katia Meylan

Rédactrice en chef