Diversité et inclusivité à la Fête du Slip

Le festival des sexualités lausannois La Fête du Slip connaîtra quelques changements lors de sa 7e édition pour proposer toujours plus de diversité. Dans un esprit de découverte des talents de la scène érotique, le festival fait cette année la part belle au cinéma local avec un prix dédié spécialement aux films suisses.

Texte: Sandrine Spycher

Lancé en 2012 par Viviane et Stéphane Morey, La Fête du Slip est aujourd’hui un festival à la renommée internationale. L’équipe initiale de quatre personnes s’est petit à petit agrandie jusqu’à devenir la véritable organisation de trente-huit personnes oeuvrant pour la 7e édition qui se tiendra du 9 au 12 mai 2019. Inclusivité et diversité en sont toujours les mots d’ordre avec une programmation riche en performances, animations et débats, sans oublier la très attendue compétition de films. La sexualité est célébrée à travers un savant mélange d’arts et d’engagement politique, deux fils rouges intelligemment tressés dans ce festival résolument féministe.

« I Fall in Love with Everyone » (Nora Smith – 2018) dans la section Compétition Suisse

Vecteur d’idées radicales de changement social, le festival se veut aussi un pôle de ressources auprès des protagonistes de l’industrie du sexe. « On va continuer notre engagement auprès des professionnel·le·s du porno, notamment en créant des discussions sur les conditions de création et sur les lois qui entourent le travail du sexe, explique Viviane Morey, directrice artistique. L’idée est d’ouvrir la discussion pour montrer à quel point c’est un sujet sensible pour le public, mais aussi pour les professionnel·le·s ».

Et qu’en est-il des artistes suisses dans ce milieu? « Jusqu’à maintenant, on avait très peu de projets suisses au niveau du cinéma, mais on en a toujours eu dans les arts vivants. Peut-être qu’on a contribué à visibiliser cette scène et à créer des vocations ». Cette année pourtant, une refonte du fonctionnement de sélection des films a fait surgir le besoin d’avoir un prix suisse: « On a changé le jury de sélection en choisissant des gens qui viennent du domaine du cinéma. C’est grâce à leurs contacts qu’on a trouvé beaucoup de films suisses qui auraient pu échapper à notre radar avant ». Aux catégorisations difficilement définissables « porno vs. pas porno » se substituent donc des catégories de nationalité et de durée. Ainsi, la fameuse compétition pour le Slip d’Or sera complétée par une autre de longs-métrages, une compétition de films suisses et par le prix du public.

Des propositions à découvrir du 9 au 12 mai dans divers lieux de Lausanne. Le festival est évidemment interdit aux moins de 18 ans.

www.lafeteduslip.xxx