Lausanne Art Fair 2018-04-19T15:27:29+00:00

Expo Beaulieu tout d’art vêtu

Lausanne détient un record mondial – qu’elle partage notamment avec Genève et le Luxembourg; celui de compter 1 galerie d’art pour 4’800 habitants. La deuxième édition de Lausanne Art Fair chamboule les statistiques et la place en tête le temps de quatre jours, réunissant 80 exposants à Beaulieu du 19 au 22 avril 2018.

©art3f

Texte: Katia Meylan

La pluralité des galeries en Suisse, ainsi que des salons de renommée internationale comme Art Basel ou Art Genève, démontre l’étendue de l’offre en art moderne et contemporain. Cela dit, ces lieux restent souvent fréquentés par les collectionneurs uniquement.

Dans ce contexte, il fallait, « non pas une concurrence, mais une complémentarité aux grands salons ». C’est d’après cette constatation qu’a été développé le concept des art3f – et des Art Fair, qui ont suivi – dans l’optique d’ouvrir le champ à un public plus large.

Directeur d’art3f, Serge Beninca le dit lui-même: « l‘affordable art fair a le vent dans le dos ». En 2012, il organise à Mulhouse la première art3f, salon qui réunit galeries et artistes se promouvant eux-mêmes. Plusieurs villes accueillent l’événement par la suite et d’autres préfèrent, d’un commun accord avec l’équipe art3f, un autre genre de salon qui ne comptent que des galeries: les Art Fair. Art3f et Art Fairs partagent toutefois la caractéristique d’être accessibles.

Nous avons là le maître-mot du concept. Accessible au niveau financier, puisque les prix des oeuvres exposées vont d’environ 1’000.- à 10’000.-. Un bel investissement, mais envisageable pour les visiteurs qui auraient un coup de cœur lors du salon. Accessible aussi culturellement, car les galeristes y exposent leurs artistes en vogue, plaisant au plus grand nombre. Sont accrochés des Paul Signac ou des Jean Cocteau qui raviront les collectionneurs, autant que de l’art brut et du Pop art.

Sur le salon, les galeries suisses seront plus nombreuses que l’année dernière. Si art3f souhaite attirer les exposants de la région, sa marque de fabrique reste internationale, afin d’offrir aux visiteurs une large diversité d’oeuvres et de points de vue.

La galerie art&emotion représente ces deux caractéristiques: établie à Lausanne, les artistes qu’elle représente sont tous internationaux. Son propriétaire Stéphane Froment adhère tout à fait au principe d’art abordable. Plus que le « conceptuel érudit » que l’on voit, selon lui, partout en Suisse, il affectionne le Pop art, qui ne peut se passer d’une technique pointue. Il exposera son artiste phare Françoise Nielly, dont les oeuvres avaient déjà été remarquées sur le stand l’année précédente. Une nouveauté pour cette édition sera le travail d’Olivier Duhamel, sculpteur qui réalise des nus en bois.

Stéphane Froment sur le stand de sa galerie art&emotion lors de l’édition 2017

À l’orée du salon, un vernissage jazzy, puis l’espace d’exposition vivra durant quatre jours au rythme des visiteurs – 14 846 comptés l’année dernière – , d’un lieu de création réservé aux enfants, d’un nocturne en musique le vendredi et d’artistes réalisant des performances live.

Lausanne Art Fair, du 19 au 22 avril à Expo Beaulieu
www.lausanneartfair.com

Debra Trafton, « Lady Muse – Red Rhapsody » Acrylique / couteau à palette sur toile 61 x 61 cm

Monteoliveto Gallery

Olivier Duhamel, « Aline » Limited edition 8 in MDF
H 83 cm, W 16 cm, L 20 cm.

Galerie art&emotion