Les Masques d’Opéra 2018-05-08T13:46:24+00:00

Les Masques d’Opéra

Pour son prochain spectacle, l’association AVETIS nous propose de découvrir ou de re-découvrir les multiples personnages de prestigieux opéras le 18 mai au Victoria Hall.
Texte: Rachel Mondego

Annoncées au programme, des oeuvres de Mozart, Offenbach, Rossini, Verdi, Bellini, Puccini, Gounod, Bizet et Meyerbeer seront jouées par le Filarmonica dell’Opera Italiana, l’orchestre du Teatro Regio de Parme spécialiste de l’opéra. Et celle que l’on attend avec impatience, c’est la soprano arménienne Varduhi Khachatryan. La lauréate du Grand Prix Maria Callas, qui avait notamment interprété en 2016 les airs les plus célèbres de la diva dont le prix tire son nom, revient au Victoria Hall avec un nouveau projet. Pour « Les Masques d’Opéra », elle incarnera les rôles masculins et féminins des oeuvres des compositeurs susmentionnés.

La symbolique du masque, cet objet qui permet de se transformer en quelqu’un d’autre, est le thème central du programme, permettant à Varduhi Khachatryan d’incarner tous les grands personnages de l’histoire de l’opéra, hommes ou femmes. Le rôle travesti, au théâtre comme à l’opéra, désigne un rôle masculin interprété par une femme ou, à l’inverse, un rôle féminin interprété par un homme. Traditionnellement, les voix de soprano sont celles des rôles principaux. Grâce au costume, le genre de l’interprète n’a pas d’importance, et c’est ainsi que nombre de rôles masculins ont été pensés et écrits pour des voix soprano.

Dans la première partie du programme, Varduhi Khachatryan se mettra dans la peau d’Oscar d' »Un ballo in maschera » de Verdi, de Stefano de « Romeo et Juliette » de Gounod, ou encore de Sesto de « La Clemenza di Tito » de Mozart pour nous faire vivre un moment où il n’y a que les émotions qui comptent.
Lors de la seconde partie, la soprano troquera son costume masculin contre une tenue traditionnellement féminine, qui lui permettra de devenir la célèbre Juliette de Gounod, la Norma de l’opéra éponyme de Bellini, ou la Manon Lescaut de Puccini.

L’interprétation de cette foule de personnages différents est une prouesse à ne pas manquer, comme le sont les concerts proposés par l’association AVETIS. Fondée en 2011 par Varduhi Khachatryan elle-même, l’association a pour but de favoriser les échanges artistiques helvético-arméniens et de faire connaître l’identité et la culture arméniennes. Chacun des rendez-vous qu’elle organise est une occasion de plus de créer des liens entre une culture classique de l’opéra et sa réinterprétation moderne.

Les Masques d’Opéra – Les célèbres airs et ouvertures d’opéras
Vendredi 18 mai au Victoria Hall

www.avetis.ch