Mon beau sapin roi des forêts entre le bœuf et l’âne gris

Pour sauver Noël, Robert est prêt à tout. Mais même avec toute la bonne volonté du monde et l’aide de la « Fanfare des 8 ans », tout droit sortie de son imagination, pas sûr qu’il y arrive. Car oui, Cette année, Noël est annulé! Et comme personne ne veut qu’il soit annulé, surtout qu’on est déjà le 7 décembre, le public du Théâtre Forum Meyrin devra y mettre du sien pour rétablir la fête, à coups de batailles de boules de neige ou de refrains farfelus.

Texte: Katia Meylan

Photo: Elizabeth Carecchio

Dès leur arrivée au théâtre, enfants et parents sont invités dans une précipitation silencieuse à entrer sur scène par les coulisses, alors qu’un comédien s’y tient déjà, s’adressant à la salle: « Vraiment? Au théâtre j’ai le droit de tout inventer? Absolument toutes les histoires que je veux, par exemple… une histoire où je serais un super-héros qui sauve Noël? ». Il réalise soudain qu’il a des invité·e·s derrière lui, ferme les rideaux et fait asseoir tout le monde. Robert se présente, et nous raconte qu’un jour, alors qu’il avait 8 ans, désespéré que ses parents se séparent, il avait demandé au Vent d’annuler Noël. Mais lorsqu’il réalise qu’il a peut-être fait une erreur… trop tard! Le Père-Noël avait déjà sauté sur l’opportunité de prendre des vacances. Après discussions, ils avaient toutefois trouvé un compromis: pour que Noël continue, Robert devrait chaque année mener à bien une mission.

Une course contre la montre commence alors, chaque hiver depuis 1983, l’année où il a dû remplacer Tino Rossi et son Petit Papa Noël. Boire les briques de lait laissées sur le rebord des fenêtres avant qu’il ne caille lors du décembre anormalement chaud de 1989, nettoyer les océans de tout le plastique occasionné par le surnombre de cadeaux en 2003… les épreuves s’enchaînent jusqu’à celle de 2019: monter un spectacle de Noël.Créé en une semaine suite à un défi lancé par le Théâtre Am Stram Gram à Robert Sandoz en 2015, ce spectacle comportait à l’origine une grande part d’improvisation. Il remporte alors un tel succès qu’il est posé sur papier et restructuré pour continuer ses représentations dans divers théâtres et écoles.

Photo: Elizabeth Carecchio

Ses différents aspects en font un spectacle complet, à la fois drôle et didactique: la « Fanfare des 8 ans », composée d’Adrien Gygax et Ernesto Morales aux kazoos, guitares, accordéons, pianos, tambours et autres percussions, le rythme de ses chants de Noël plus ou moins conventionnels. Les épreuves offrent quant à elles un résumé humoristique des événements des dernières années.

Robert Sandoz et ses deux complices, en faisant asseoir les enfants sur scène et participer, en jouant eux-mêmes la voix du Père-Noël au mégaphone ou en avouant qu’ils ont menti au début du spectacle, brouillent le 4e mur, dévoilant au public les astuces scéniques habituellement utilisées pour l’impressionner. Il le met face au « mécanisme de la croyance volontaire » du théâtre, fait de rites et de mystifications auxquels on contribue de bon cœur. Et en cela, le théâtre et Noël se ressemblent un peu…

Cette année, Noël est annulé

Dès 7 ans

Samedi 7 décembre à 14h et 17h et dimanche 8 décembre à 11h et 14h30

Théâtre Forum Meyrin
www.forum-meyrin.ch