Voyage littéraire au cœur d’Archipel

Archipel, revue littéraire romande qui, depuis trente ans, valorise l’écriture et la rencontre entre créations et critiques. Butor, Jaccottet et Chessex ont côtoyé ses rivages; à leurs côtés, des étudiant∙e∙s et doctorant∙e∙s – majoritairement de l’Université de Lausanne – et des auteur∙e∙s en devenir. Tous et toutes ont écrit sur ses littoraux, sous des latitudes aux thèmes variés (dinosaures, art brut ou encore exil); chacun et chacune scrutant et élargissant ses propres horizons et ceux inhérents aux thématiques choisies. Archipel, à l’occasion de son quarante-deuxième numéro, présente, cette année, quatorze îlots. Quatorze îlots regroupés autour d’un thème: la photolittérature.

Texte: Clara Boismorand

Quatorze textes, quatorze îlots, quatorze voyages
Au confluent de la photographie et de la littérature

La photolittérature: amalgame problématique et immiscible, dont Archipel se propose d’être le confluent. La notion évoque remous, vagues et accalmies sémiologiques: Comment photographie et littérature peuvent-elles cohabiter? Elles ne traitent pas le temps et l’espace de la même manière, elles donnent à voir à travers des médiums différents. Quels sont leurs points communs?Toutes deux portent en leur sein des histoires: est-ce donc la narration? La liberté d’interprétation est-elle la même? Ont-elles le même statut? La même importance? Une photographie peut-elle remplacer un texte? Un texte peut-il remplacer une photographie? Comment ces deux médias de l’expression peuvent-il coexister ensemble sans se substituer l’un à l’autre? Le risque d’asservissement n’est-il pas toujours présent?

La photolittérature: notion liquide qui s’arrime à l’archipel de papier et se cristallise au fil des pages. À travers les quatorze textes d’auteur∙e∙s romand∙e∙s présentés dans la revue, photographie et littérature se rencontrent et dialoguent. Ces deux notions aux rapports turbulents parviennent à un écoulement laminaire.

Quatorze textes, quatorze îlots, quatorze voyages
Près de deux cent pages explorent la complexité et la richesse immanentes au thème choisi par le comité de rédaction. Quatorze textes analytiques, théoriques et de fiction s’adonnent à transporter lecteurs et lectrices aux quatre horizons de la photolittérature. Le voyage commence avec Marion Caraion, Dominique Kunz et Jan Baetens qui permettent d’accoster et d’examiner ses différentes applications et caractéristiques. On s’enfonce ensuite dans une jungle fictionnelle avec Arthur Brügger et Noé Maggetti. Ceux-ci ouvrent la voie aux productions issues d’une collaboration heureuse entre Archipel et l’atelier d’écriture créative de l’UNIL, animée par Anne-Lise Delacrétaz. Maël Graa, Esteban Argurcia, Ami Lou Parsons, Santiago Basurto, Lisa Gelato, Lucie Tardin, Thérèse Mo Costabella et Anne-Lise Delacrétaz poursuivent l’exploration encore plus loin. Et c’est avec la carte blanche de Jean-Claude Bossel, par un plongeon dépaysant dans l’interdisciplinarité, que le périple se termine (reprend de plus belle?).

Retrouvez Archipel chez vos libraires ou commandez-la en ligne.

www.asso-unil.ch/archipel/