Les mots justes et au-delà

Faire entendre des voix encore trop souvent tues est ce qui guide Moira Rosato dans la création de son spectacle Au-delà des mots. À 18 ans, la jeune femme réunit une vingtaine d’artistes des domaines de la danse, du cirque, du chant et du théâtre pour transcender des textes de sa création et livrer un message fort.

Texte: Katia Meylan

 Au-delà des mots, ou quand un « simple » travail de maturité gymnasiale devient un projet du cœur. Avec pour bagage un caractère affirmé, des liens familiaux et des amitiés solides, de multiples talents artistiques et surtout une parole à prendre, Moira Rosato se lance dans l’aventure du spectacle. « Ça fait longtemps que j’écris sans jamais rien faire lire. Je voulais trouver un moyen de faire quelque chose de ces textes », raconte la Lausannoise. Elle profite alors du temps qu’elle a à disposition pour réunir ses univers pluriels (écriture, hip-hop et cerceau aérien) et, à travers l’art, soulever des thèmes tabous.

Pour Moira, même si de nombreuses créations artistiques portent un message voué à sensibiliser, rien n’est totalement acquis. Lorsqu’on évoque le viol, le harcèlement ou le suicide, « certains font encore les gros yeux, ou sont mal à l’aise. Pourtant c’est important de dire que ça peut arriver à n’importe qui, et que les victimes ne doivent pas se sentir coupables. Dans ma famille, on parle sans tabous, mais il y a des gens qui n’ont pas cette chance. Je me dis que ça peut aider certaines personnes de voir que d’autres sont d’accord avec elles ». N’ayant pas vécu les tourments qu’elle évoque, Moira confie s’être posé la question de sa légitimité à dire certaines choses. « Le plus compliqué est de trouver les mots justes. Mais au final, que ce soit moi ou quelqu’un d’autre qui en parle, le but est que ce soit mis en avant et qu’on arrête de se taire. » « Si j’avais été seule », ajoute-t-elle, « il y a des choses que je n’aurais pas osé faire, mais là je me sens soutenue ».

Moira est en effet entourée dans ce projet par une équipe de choc de danseur∙euse∙s, comédien∙ne∙s et chanteur∙euse∙s. Certaines personnes ont répondu à un appel à talents lancé sur Instagram, d’autres – dont son frère ainé, Noah – font partie de son cercle et dansent avec elle depuis des années à l’école Lucky Danse (leur crew a même participé aux Championnats du monde de hip-hop à Phoenix aux USA en 2019!). Dès la première rencontre en octobre dernier, « rien n’est resté comme c’était prévu », sourit Moira. Si ce sont ses textes qui ont fait prendre forme au projet, elle souhaitait que
le fond tienne du partage. Tous les artistes ont pu s’exprimer sur les sujets qu’ils avaient à cœur de défendre, et à partir de cela, elle a replongé dans ses textes, réécrit, composé des groupes et imaginé des tableaux, réfléchissant aussi à « ce qu’il était possible de faire passer à travers les gestes, au-delà des mots ».

Tous les tableaux sont donc originaux, créations des jeunes artistes. Moira est responsable de la cohérence de l’ensemble pour que le message passe, car c’est bien cela qui les anime et qu’ils assumeront les soirs de représentation. « Rien que le fait d’être 20 jeunes qui se réunissent pour une cause est un espoir que les choses peuvent aller mieux », conclut Moira.

Au-delà des mots…
Les 2, 3, 9 et 10 octobre à 20h
Le Cazard, Lausanne

Réservations sur Instagram
@audeladesmots.ch,
sur reservation.addm@gmail.com
ou au 079 703 99 30