Être, ou avoir été,
l’enfant à qui l’art s’adresse

Fondation Martin Bodmer, septembre 2020: la conférence de presse de la nouvelle exposition Masques et Théâtre, qui réunit des réalisations de l’artiste Werner Strub et des écrits destinés à la scène, est accompagnée d’intermèdes thématiques.
Le comédien Jean-Claude Fernandez, ami du regretté créateur dont on expose le travail, vient d’interpréter le rôle masqué du petit Pablo Záni dans un extrait de la pièce Pablo Záni à l’école. Réapparaissant quelques minutes plus tard sous ses traits d’homme, il nous fait part de ses réflexions quant au travail du comédien sous le masque, dans un échange avec son collègue Alain Trétout et le directeur de la Fondation Martin Bodmer, Jacques Berchtold. Il raconte aussi l’anecdote de cette petite fille qui s’était écriée, désemparée, alors qu’il avait tout juste enlevé son masque après une représentation: « Mais… tu es vieux… J’ai cru que tu avais 10 ans! ». Pour tout vous dire, pour moi aussi, l’espace de ces cinq minutes, Jean-Claude Fernandez avait dix ans. Il était devenu cet enfant qui s’adressait à ses pairs, aux adultes, et aux enfants que nous étions toutes et tous un jour.

Le théâtre permet bien des métamorphoses. Côté scène on change de peau, on porte masques ou costumes pour incarner des personnages qui eux-mêmes portent messages et idéaux. Côté auditoire l’impression s’amorce déjà dans la contemplation; puis on considère, on interprète pour se déconstruire et se reconstruire plus beau.

À notre rédactrice qui l’a rencontré, David Marchetto, comédien de la pièce jeune public Elle pas princesse, lui pas héros, disait que « le théâtre pour enfant parle à tout le monde et que c’est par le biais des enfants que changer le monde devient possible ».

Il doit avoir raison. Ce n’est pas uniquement car en cette fin d’année nous avons besoin de retrouver de la légèreté que les articles qui composent la rubrique « jeune public » dans L’Agenda sont plus nombreux. C’est parce qu’en cette période, nous voulons toutes et tous, plus que jamais, faire, ou voir, changer le monde! Les artistes nous les tendaient, nous avons voulu prendre ces sujets-là à bras-le-corps.

Vous avez des enfants, cette rubrique vous est dédiée; vous avez été enfant, nous vous la dédions également.

Katia Meylan,
Rédactrice en chef