Les Variations Musicales de Tannay sous le signe de la synergie pour une 9e édition

Du 17 au 26 août, le parc du Château accueille cette année encore les Variations Musicales de Tannay, avec un programme sensationnel qui fascinera les habitué·e·s comme les curieux·euses. Ces quelques jours dédiés à la musique de chambre seront l’occasion de ravir vos yeux et vos oreilles.

Texte: Christelle Bujard

Photo: Nadège Rochat

Cet évènement, né d’une passion commune pour la musique classique, jouit à présent d’une jolie renommée parmi les festivals estivaux. Majoritairement mis en place par des bénévoles, le programme n’en est pas moins à la hauteur des grands festivals classiques. L’un de ses objectifs est de susciter chez les jeunes un engouement pour la musique classique, raison pour laquelle les entrées sont libres jusqu’à 16 ans et à demi prix pour les moins de 25 ans.

Au programme de cette année, les Variations accueillent une nouvelle fois le violoniste Renaud Capuçon et les soeurs Khatia et Gvantsa Buniatishvili, dans des duos d’exception. Les deux femmes géorgiennes ouvriront le festival avec l’interprétation de morceaux tels que « La Flûte enchantée » de Mozart, « Scaramouche » de Milhaud ou encore la valse de Ravel, à quatre mains ou sur deux pianos. Le second duo à ne pas manquer associe Renaud Capuçon et Gérard Caussé, figure incontestée de l’alto en France, surdes musiques de Mozart, de Rolla, d’Haendel et d’Halvorsen.

Une petite pause cinéma se fera en milieu de semaine, car pour cette nouvelle édition, les Variations Musicales et Visions du Réel inaugurent leur collaboration avec la projection d’un film en avant-première dans le parc du Château. Bien sûr, le film sélectionné doit répondre aux critères du festival de musique classique, c’est pourquoi le festival de Nyon propose de faire découvrir « Ryuichi Sakamoto: Coda », un portait du compositeur japonais de musique de film, réalisé par Stephen Nomura Schible. D’autres collaborations sont prévues, notamment en vue de l’anniversaire des 10 ans des Variations Musicales. À cette occasion, Renaud Capuçon répond déjà présent avec la mise en place d’une soirée « entre amis ».

Le festival accueille les grands noms de la musique classique, mais souhaite également offrir l’opportunité à un jeune talent de jouer en compagnie d’un orchestre. Cette année, c’est la très prometteuse Nadège Rochat, violoncelliste franco-suisse, qui aura la chance de se produire avec l’Orchestre du Festival. Lauréate de nombreux prix de musique, elle a déjà eu l’occasion de se produire sur plusieurs scènes de la musique classique, telles que le Musikverein de Vienne ou le Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. Elle est également assistante à la Hochschule für Musik und Tanz de Cologne et enseigne dans sa propre classe de violoncelle.

Le 26 août, le concert des familles proposera une version orchestrale de « Casse-Noisette », dans un ensemble Intermezzo composé de musicien·ne·s de l’Orchestre de Chambre de Genève, sous la direction d’Ahmed Hamdy, qui accompagne le festival depuis ses débuts, et avec la collaboration d’Anne Durand, une comédienne qui sait captiver son monde, par son dynamisme et son talent.

 

Retrouvez le programme complet sur

www.musicales-tannay.ch