« Maladière Moderne »
Quand l’art va à la rencontre du bâti

Des voitures, des bus, un rond-point et au milieu… l’art. « Maladière Moderne » est un projet artistique transdisciplinaire, ambitieux et novateur qui s’adresse à tout amateur∙trice d’art et d’architecture sans distinction d’âge.

Texte: Sumiko Chablaix

Le projet « Maladière Moderne » est né d’une collaboration entre le Collectif Corridor, l’Association Ville en tête et l’artiste Bruno Aeberli. Le Collectif Corridor est un collectif curatorial d’architecture qui tente de faire vivre la culture notamment grâce à des débats architecturaux en invitant de jeunes architectes à partager leur passion. L’Association Ville en tête vise, quant à elle, à sensibiliser à la culture du bâti. Elle tente de donner à tout un chacun des outils nécessaires pour participer activement et de manière éclairée aux débats publics concernant l’espace et le patrimoine sous toutes ses formes. À travers son travail, l’artiste Bruno Aeberli matérialise grâce à de nombreuses techniques (sculpture, photographie, installation, etc.) une « recherche archéologique autobiographique ».

Cette collaboration a donné naissance à des installations visibles à l’édicule de la Maladière au sud de la ville de Lausanne. Réalisé pour l’Expo 64, cet édicule révèle tout un pan de la culture architecturale moderne. L’idée principale du projet qui l’investit aujourd’hui repose sur la question: « Est-ce que l’on peut encore être moderne aujourd’hui? Et qu’est-ce que cela implique? » (Collectif Corridor). Cette collaboration, qui se déroule en trois actes du 26 mars jusqu’au 10 juillet, regroupe plusieurs sous-projets:

Broken Records sont trois installations imaginées par Bruno Aeberli. Ayant choisi de s’intéresser à l’édicule lui-même, l’artiste interviendra sur différents détails qui le composent. Souhaitant évoquer l’esthétique moderniste à laquelle il a été sensibilisé dès son plus jeune âge (cinéma, télévision, etc.), Bruno Aeberli exprimera à travers ses trois interventions in situ son rapport aux formes et à l’atmosphère qui composent ce lieu si particulier. Ses installations seront à découvrir les 6 mai et 3 juin dès 17h à l’édicule.

Corners of Modernity est un pan mené par le Collectif Corridor durant lequel trois cabinets d’architecte sont mis à l’honneur: Sub architects, PioveneFabi et Emi Architekten. Ils ont pour mission de créer un projet fantasmé de transformation de l’édicule et de le matérialiser dans l’édicule lui-même, tout en réalisant un dessin qui synthétise le projet de transformation. La vision de Sub architects a été exposée fin mars, et la conférence est disponible en ligne. Les deux volets suivants seront dévoilés les 6 mai et 3 juin à l’édicule.

Mais ce n’est pas tout; pour les jeunes talents amateur∙trice∙s de création, l’Association Ville en tête et l’artiste Bruno Aeberli vous attendent les 29 mai et 26 juin à l’édicule de la Maladière pour sculpter, mouler et assembler la matière afin de faire naître une œuvre commune.

Pour plus d’informations: www.maladiere-moderne.ch