Un sésame pour la nouvelle saison muséale de Genève

Révélée le 25 septembre, la nouvelle saison muséale 2018-2019 de Genève promet de la diversité. Pour la quatrième année consécutive, les musées genevois se sont réunis pour proposer un
programme qui brise les frontières entre les disciplines artistiques, scientifiques, sociales, géographiques ou historiques. Au milieu des grandes expositions se retrouvent aussi plusieurs hommages à des personnalités genevoises.

Texte: Victor Comte

Musée d’ethnographie de Genève. Photo: J.Watts

Dans le cadre des grandes expositions au cœur de cette nouvelle saison muséale, celle du Musée d’ethnographie de Genève intitulée « Il était une fois… La fabrique des contes » nous plonge dans les contes européens, leurs origines et leurs particularités. Presque comme une réponse à cette exposition, le Musée international de la Réforme présente la sienne: « Il était plusieurs fois… Les récits fondateurs de la Bible », qui lie textes et images pour tenter de restituer de nos jours l’imaginaire poétique et narratif de l’Ancien Testament.

MAMCO. Oeuvre de Mai-Thu Perret. Works 48 ©Mai-Thu Perret

Dans un autre registre, la Fondation Baur a associé sa collection à celle de Zhuyuetang pour faire découvrir au public, à travers 200 chefs-d’oeuvre, le raffinement et la variété de la porcelaine monochrome impériale chinoise. Le Musée international de la Croix- Rouge ainsi que le Musée des Suisses dans le monde s’intéressent à la prison à travers deux expositions distinctes. La Fondation Martin Bodmer présente une centaine de documents, photos, esquisses et objets exceptionnels, en majeure partie inédits, relatifs au peintre suisse Ferdinand Hodler. Le MAMCO quant à lui met en lumière le travail de l’artiste genevoise Mai-Thu Perret. Une exposition est consacrée aux asẽn, des autels portatifs métalliques originaires du Bénin, par le Musée Barbier- Mueller. Enfin, le Musée d’art et d’histoire expose un grand nombre de pièces antiques découvertes dans le Rhône qui dévoilent le passé de la colonie romaine d’Arles, fondée par Jules César.

Le programme de cette saison ne s’arrête pas aux musées artistiques et historiques, il fait aussi la part belle à la science. Le Muséum d’histoire naturelle de Genève et son exposition « Prédation » invite à réfléchir à l’impact de l’Homme sur la chaîne alimentaire. Le Musée d’histoire des sciences, de son côté, fait découvrir et redécouvrir les phénomènes de base de la mécanique et leurs applications quotidiennes.

En dernier lieu, plusieurs musées rendent hommage à des personnalités importantes qui ont marqué Genève à plus d’un titre: Gustave Revilliod au Musée Ariana, Nicolas Bouvier à la Bibliothèque de Genève et Christa de Carouge au Musée de Carouge.

S’il vous est difficile de choisir dans la diversité de cette nouvelle saison muséale, vous pouvez obtenir pour 40 Fr le Pass Musées, qui permet de bénéficier de certaines entrées gratuites, de tarifs préférentiels et d’autres avantages.

L’ensemble de la saison muséale ainsi que les dates et événements sont à découvrir sur le site www.museesdegeneve.ch