Streaming public le samedi 23 janvier à 17h !

Accès via le site internet du TMG et la page Facebook du TMG.

Histoire de saucisses

Dans la devanture d’une charcuterie, une drôle d’histoire se trame. À l’aide d’un impressionnant attirail de saucisses, d’un violon déjanté et d’une bonne dose d’humour, deux charcutières à la langue bien pendue vont en effet donner vie à une petite chipolata dont le quotidien ne va pas tarder à être bouleversé. Une aventure à la fois drôle et émouvante à découvrir au Théâtre des Marionnettes de Genève du 13 au 31 janvier 2021.

Texte: Mélissa Quinodoz

Charlie est une petite saucisse de 8 ans qui mène une existence à la fois paisible et discrète. Malheureusement, à la suite d’un malencontreux incident survenu lors d’une sortie scolaire, elle va devenir le bouc émissaire de ses camarades de classe. Alors que Charlie est quotidiennement maltraitée et humiliée, ni ses parents ni ses professeurs ne vont réaliser le calvaire qu’elle est en train de vivre. Pour la petite chipolata, va alors débuter un long processus pour sortir de l’isolement et, enfin, s’affranchir de ses bourreaux.

Avec Ultra saucisse, Fanny Brunet et Delphine Bouvier ont choisi l’image de la chair triturée pour parler de la cruauté du harcèlement scolaire. Un sujet grave et difficile à aborder qu’elles parviennent à traiter avec subtilité et humour grâce à leurs chapelets de saucisses. À travers une mise en scène simple mais originale, elles s’efforcent ainsi de sensibiliser les enfants à cette thématique tout en questionnant les parents sur leur rôle et le sentiment d’impuissance que peuvent susciter les violences à l’école. Les deux artistes ont ainsi voulu parler de manière plus générale de la différence en travaillant « autour de la question de l’acceptation de soi et des autres ». En s’intéressant au harcèlement scolaire, Fanny Brunet et Delphine Bouvier rappellent ainsi « toute la cruauté dont les humains (enfants, adolescent·e·s et adultes) sont capables ».

Pour autant, malgré une thématique complexe à aborder Ultra saucisse se veut un spectacle léger et drôle. Les saucisses y sont bien sûr pour beaucoup puisque l’excentricité même du support empêche de tomber dans le dramatique. Comme le dit si justement Delphine Bouvier, « quoiqu’on fasse faire à une saucisse, la faire courir, la faire sauter, c’est tout de suite très drôle. Avec elle, on peut parler de sujets profonds, pousser les choses à l’extrême, mais avec légèreté et drôlerie ». En parallèle, la musique permet également de détendre l’atmosphère. Entre les mains des deux comédiennes, un violon devient ainsi un personnage à part entière qui émet des sons étranges et prend, à sa façon, la parole.

Ultra saucisse est en définitive un spectacle un peu doux-amer qui a le mérite de traiter avec clairvoyance la question du harcèlement scolaire. Une thématique désespérément actuelle qui parlera autant aux enfants qu’à leurs parents. Résolument optimiste, l’histoire de Charlie doit cependant rappeler aux grand·e·s comme aux petit·e·s qu’il est possible d’affronter les brutes et que la méchanceté gratuite n’est jamais une solution.

.

.

.

.

Photo: Carole Parodi

Ultra saucisse
Dès 6 ans
Du 13 au 31 janvier 2021Streaming public le samedi 23 janvier à 17h
Théâtre des Marionnettes de Genève
www.marionnettes.ch