Festival Voix de Fête
Émission en streaming
Dimanche 21 mars à 16h
www.vdf.tv

À Voix De Fête on se retrouve, après avoir compté les heures

Une programmation ficelée et des concerts prêts à accueillir une jauge de 50 personnes: voici le premier scénario possible pour Voix de Fête, dont la 23e édition est prévue du 15 au 21 mars. En cas de non-réouverture des salles, le 2e scénario consistera à valoriser coûte que coûte les artistes suisses, en modulant les formats habituels des deux tremplins découverte proposés par le festival, et à travers une émission TV inédite.

Texte: Katia Meylan

Puisqu’à notre époque, l’effet papillon qui fait sauter nos projets du coq à l’âne est monnaie courante, le duo à la direction du festival Voix de Fête, Priscille Alber et Guillaume Noyé, a pris les devants et écrit à l’avance les scénarios possibles de l’édition 2021 sans que l’annulation en fasse partie.

Scénario 1: Phanee de Pool, KT Gorique, Aliose, Pony del Sol, Les Fils du Facteur… autant de têtes d’affiche de la scène helvétique, de nouveaux albums sortis cette année ou l’année dernière et d’énergies que l’on aimerait retrouver au plus vite en salle! À leurs côtés, les artistes d’une programmation encore tenue secrète jusqu’à fin février attendent de savoir si l’on se rencontrera sur les scènes de Voix de Fête cette année, ou si ce n’est que partie remise..

Scénario 2: Sera-t-elle complément ou alternative aux concerts live? Dans tous les cas, cette deuxième option maintient les tremplins La Lentille et French Mon Amour, indissociables de l’ADN du festival, et développe en parallèle de nouveaux moyens de soutenir les artistes. La Lentille, concours destiné aux moins de 27 ans, offre à ses lauréat·e·s un prix monétaire, une résidence et un coaching qui permettent aux tout nouveaux venus de la scène romande de développer leur projet. N’accueillant en général qu’un public restreint, ces concerts pourront, en dernier recours, être donnés à huis-clos.

Quant à French Mon Amour, tremplin né il y a 6 ans, il est une fenêtre sur les artistes suisses et francophones émergent·e·s. Cette année, le concept reste le même mais le format diffère; les trois groupes programmés en 2020, ainsi que deux groupes supplémentaires, seront les invités d’une émission TV inédite. Produite et diffusée en direct le dimanche 21 mars par Voix de Fête, l’émission inclura des capsules de présentation des groupes, composées de deux morceaux et d’une interview, ainsi que des interventions de partenaires culturels, mettant notamment en avant les échanges de VDF avec la France, la Belgique et le Canada. Pensée pour les professionnel·le·s qui fréquentent annuellement le festival à la recherche d’artistes à booker, l’émission touchera aussi le public adepte de découvertes francophones.

Autre nouveauté destinée au rayonnement des artistes sur les réseaux et dans le monde professionnel: la mise en place d’une « bourse aux clips ». Sur concours envoyé aux artistes que le festival avait programmé, Voix de Fête sélectionnera des projets de vidéos musicales et participera à leur financement. Une fois leur projet validé, les groupes auront carte blanche pour réaliser le contenu artistique de leur clip.

Enfin, ce sera le retour de la création à Voix de Fête; Le festival, en collaboration avec Post Tenebras Rock, a souhaité commander aux Petits Chanteurs à la Gueule de Bois un set engagé dans l’esprit rock de l’association genevoise. Ainsi, le 17 avril à L’Usine (ou plus tard, si le concert doit être reporté), les trois Neuchâtelois viendront présenter des créations et reprises réarrangées de leurs titres.

Cette année, la programmation des découvertes invitera: LüMé, Ostande, Le Cosmo Club, Femme Fatale et Aurélie Emery. Petite incursion dans l’univers de deux de ces groupes:

.
Le Cosmo Club

Quatre membres composent ce groupe genevois dont les textes francophones sont inhérents à l’identité. Un style musical pop « kitschédélique » qui s’inspire du rock, du jazz et de la surf music, un style vestimentaire inclassable mais qu’on replacerait, influencé par les sonorités, dans les seventies. Le vintage est de retour depuis quelques temps, et Le Cosmo Club y apporte sa contribution avec ses sons synthétiques, ses distorsions et ses instruments qui incitent à la contemplation. Ses titres mélancoliques abordent les voyages et les états d’âmes amoureux. On peut les écouter depuis n’importe où, devant son ordinateur ou dans une salle de concert bondée: la voix du chanteur se dissout dans la musique, l’auditeur·trice se dissout dans l’image d’une plage pluvieuse…

Le Cosmo Club. Photo: Mathieu Geser

Femme Fatale. Photo: Chloé Wilhem Photographie

Femme Fatale
Au fond on ressent tous le besoin d’aimer / On a tous en commun cette humanité / Un simple sourire peut dissiper l’obscurité. (Humains)
Ce soir je danse avec mes éléphants / Ce soir la porcelaine vole au vent. (L & Fan)
Des paroles posées par le MC Seko sur l’électro, hip-hop, pop, tribal, reggeaton, trap, […] composé par Zeela, producteur et batteur. « N’avoir aucun style », c’est ce qui définit le groupe fribourgeois Femme Fatale, ou plutôt – pour éviter les quiproquos – n’avoir aucune barrière de style. Depuis leur rencontre en 2018, les deux musiciens d’univers différents conservent leur potentiel explosif sur scène, optent pour le français dans des sons qui s’intéressent à l’Humain pour ce qu’il est, dans ses rêves, ses peurs, dans les moments où il est bourré ou frappé par une inspiration poétique. Ils choisissent le nom de Femme Fatale pour marquer un respect des femmes dans la musique urbaine, puis aussi pour assumer et redéfinir leur côté féminin.